Croissance du PIB national en 2019: Les prévisions chavirent d’un organisme à l’autre

Entre  l’optimisme des uns et le pessimisme des autres, les prévisions de croissance du PIB national en 2019 basculent entre les taux et varient d’un organisme à l’autre. Le Fonds monétaire international (FMI) tout comme Bank Al Maghrib maintiennent leurs prévisions  à 3,2%.

Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) retient une croissance prévisionnelle  de 2,4% et le Haut commissariat au Plan (HCP) et la Banque Mondiale restent sur le même niveau de prévision, à savoir un taux de progression du PIB de 2,3 % à fin 2019.

Le taux de croissance économique prévisionnel  change selon les paramètres retenus par chacun des différents organismes  de prévisions financières et d’analyses économiques susmentionnés. Les derniers chiffres publiés par le Fonds Monétaire International maintiennent le même taux prévisionnel de croissance à  3,2% en 2019 et 3,8% en 2020. Ce taux reste similaire à celui annoncé par l’Exécutif et légèrement différent de celui  avancé  par BAM lors de la réunion du dernier Conseil de la Banque, soit 3,1%.

La Banque Mondiale fixe, pour sa part,  ses prévisions de croissance de l’économie marocaine à 2,9% à la fin de l’année en cours contre 3,2% au titre de 2018. La Banque mondiale explique cette performance par le train des réformes engagées par le Maroc et la relance de l’activité touristique.

Le HCP reste moins optimiste avec une prévision de croissance de l’ordre de 2,9%. La baisse de la valeur ajoutée agricole justifie en partie cette baisse. Le CMC fait part de sa prudence quant aux prévisions de croissance. Le centre prévoit une progression de 2,4% qu’il attribue à l’absence de pluies  et la hausse des températures au cours de la saison hivernale. Ce recul est aussi lié à la conjoncture économique moins porteuse au niveau mondial.

Fairouz El Mouden

Related posts

*

*

Top