Le WAC accroché, le Raja se ressaisit

Les deux clubs marocains engagés en Ligue des Champions d’Afrique, Wydad et Raja de Casablanca, ont réalisé des fortunes diverses dans leurs matches disputés lors de la 2e journée des la phase de poules.

Le Wydad de Casablanca qui reste toujours en quête d’une première victoire après son nul (1-1) devant le Moloudia d’Alger en ouverture de la Champions league, a été tenu en échec à domicile face au club sud-africain Mamelodi Sundowns (0-0), au terme d’un match comptant pour la deuxième journée du Groupe C de la phase de groupes, et disputé samedi soir sur la pelouse du complexe sportif Mohammed V à Casablanca.

Les Wydadis épaulés par un public nombreux ayant pris en assaut les gradins du complexe Mohammed V,  n’ont malheureusement pas sorti le jeu satisfaisant escompté pour faire l’essentiel. Ils ont tout simplement raté le coche face à un adversaire coriace venu à Casablanca pour ne pas y laisser des plûmes et pourquoi pas arracher les 3 points de la victoire. L’équipe de Sundowns a qui pu marquer un but d’entrée de jeu mais refusé pour un hors-jeu douteux, a failli ouvrir le score à plusieurs reprises sans les précipitations de ses attaquants d’une part et également sans le gardien wydadi, Tagnaouti, qui a sauvé sa cage à maintes reprises.

Cela n’empêche pas d’avouer que les Wydadis ont dominé la possession de la balle, pratiquement tout au long de la rencontre. Mais dominer n’est pas gagner face à une formation sud-africaine bien organisée sur terrain et qui a réussi un jeu plus réaliste pour empêcher un point précieux à l’extérieur. Ce qui permet à Mamelodi de conserver sa place à la tête du groupe C avec 4 points, confirmant ainsi sa large victoire large de (3-0) lors de la prière journée au détriment de Petro Atletico Luanda. Ce dernier reste lanterne rouge avec un seul point après son match nul (1-1) face à l’USM d’Alger qui se trouve en 2e place ex-aequo avec le WAC (2 points chacun).

Lors de la 3e journée prévue les 27 et 28 décembre, le WAC devra saisir l’occasion d’évoluer pour la seconde fois à domicile pour se racheter et réaliser sa première victoire face à l’équipe angolaise de Petro Atletico tout en espérant que le choc de l’USM Alger-Mamelodi Sundows se sanctionne d’un nul. Ce qui pourrait relancer la course pour la qualification où les Sud-africains restent favoris pour terminer en tête du groupe alors que la 2e place menant aux quarts de finales s’annoncera chaude entre Wydadis et Usémistes algérois.

Ce qui est dit pour le WAC l’est aussi pour le voisin rajaoui mais avec un degré moindre. Car les Verts battus à Casablanca par l’Espérance Tunis (0-2) lors du premier match se sont ressaisi en allant s’imposer en déplacement face au club congolais de l’Association Sportive Vita Club (0-1), au terme d’un duel chaud comptant pour la même deuxième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions (Groupe D).

Les Rajaouis condamnés à vaincre dans ce match disputé, vendredi au stade des Martyrs à Kinshasa, ont bien géré la première mi-temps mais sans réalisations avant d’ouvrir le score à la 48è minute par Soufiane Rahimi. Les Verts, qui auraient pu doubler la mise à plusieurs reprises, ont conservé leur avantage jusqu’au sifflet final, réussissant ainsi à décrocher les trois précieux points à l’extérieur. Au terme de cette rencontre, le Raja rejoint en seconde place la Jeunesse sportive de Kabylie avec 3 points chacun. L’équipe algérienne s’est inclinée devant l’Espérance au stade Radés sur le score de (1-0) suite à un penalty au bout du dernier quart d’heure. Ce qui a permis à la formation tunisoise, tenante du titre, de totaliser 6 points en tête du classement et de renforcer ses chances vers la qualification en leader de son groupe.

Mais la 3e journée prévue les 27 et 28 décembre, sera encore décisive du moins pour la seconde place vers les quarts où la qualification pourrait se jouer entre la JSK et le Raja qui évoluera pour la seconde fois successive à l’extérieur alors que l’Espérance aura à confirmer face aux Congolais de Vita Club qui reste bon dernier avec un zéro point au compteur.

Alors, les choses sont toujours jouables pour les représentants du Maroc, Verts et Rouges, vers de lendemains meilleurs…

Rachid Lebchir

*

*

Top