Les dérapages de la non gouvernance!

Il semblerait bien que la problématique de l’éducation nationale est une question de gouvernance, avant qu’elle ne soit autre chose. Dans bien des cas, des paramètres d’ordre comportemental, en rapport avec le relationnel des différents intervenants du secteur.

Par-ci, par-là, un peu partout, le domaine de l’enseignement est victime de frictions anodines entre divers partenaires qui peuvent avoir des incidences fâcheuses sur le cours normal du département, aussi bien dans un établissement scolaire ou au sein de la direction provincial et l’académie régionale.

Ces affronts sont pour la plupart, dû à des calculs politiciens réducteurs ou en encore des règlements de comptes qui prennent des tournures intestines.

A cet égard, on citera l’exemple de la ville impériale de Taroudant dont la superficie de compétence est vaste et, partant, peu aisé à gérer. Le nouveau venu à la tête de la direction provinciale de l’enseignement, en provenance de Tiznit, paraît tomber vite dans le guêpier d’un système trouble qui a gardé le statu quo des décennies durant.

En fait, depuis des lustres, des collaborateurs, profitant de le récent débarquement du directeur, ont moisi dans la boîte et semé des attitudes conflictuelles, à travers des considérations partisanes et, de ce fait, assurer leur maintien aux postes acquis, au fil du temps, avec d’anciens délégués et directeurs.

De surcroît, cette flopée qui fait la pluie et le beau temps profite le nouvel avènement du directeur pour vaquer à une campagne anticipée relative au renouvellement du bureau de la fondation des œuvres sociales de Taroudant. Face à l’influence qu’exerce cette cohorte dans les lieux, il cède à son bon vouloir.

D’autant plus qu’elle excelle dans la divulgation des malveillances vers les différents intervenants de la direction. En plus, cette mainmise qui prolifère au sein de la direction, fait propager un climat de haine et de discorde. Le cas qu’on vient de relayer est malheureusement courant dans nombre de structures du secteur de l’éducation nationale. En général, la non compétence du responsable, mais aussi la mainmise de certains fonctionnaires font en sorte que la gestion du secteur tende vers la dérive.

Related posts

*

*

Top