Mondial 2018: Le Maroc avantagé contre une Côte d’Ivoire décimée

Les Lions de l’Atlas se déplaceront en leader à Abidjan pour rencontrer les Eléphants ivoiriens dans un match décisif comptant pour la 6e et dernière journée de la phase de poules des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 de football en Russie. L’autre match du Groupe est sans aucun enjeu entre le Gabon et le Mali qui sont éliminés.

L’équipe de la Côte d’Ivoire évoluera dans le dernier match menant au Mondial russe avec une formation amoindrie par l’absence de pas moins de deux joueurs. Ce match prévu  le 11 novembre prochain au stade Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, aura lieu sans deux pièces maîtresses dans la composition des Eléphants. Il s’agit d’Eric Bailly et Sylvain Gbohouo, tous deux suspendus pour cumul de cartons jaunes lors de la cinquième journée face aux Aigles du Mali, à Bamako, un match sanctionné d’un nul de (0-0).

Le sélectionneur ivoirien Marc Wilmots devra ainsi reconstituer la charnière centrale et surtout faire appel à un gardien de but local pour pallier l’absence de Sylvain Gbohouo avant ce match capital contre les Lions de l’Atlas, leader de la poule C avec 9 points.

Les Lions de l’Atlas s’étaient accaparés les commandes du groupe C, après leur victoire expéditive face aux Panthères gabonaises (3-0), samedi et au profit du nul concédé par les Ivoiriens à Bamako face au Mali (0-0), en matches de la 5ème et avant dernière journée des éliminatoires pour le Mondial 2018 en Russie.

Voilà une aubaine pour l’équipe du Maroc qui n’a besoin que d’un point pour composter le billet du Mondial 2018 et le retrouver après une absence qui a duré 20 ans. Cependant les Lions de l’Atlas, qui restent l’équipe la plus régulière dans son groupe (2 victoires, 3 nuls, sans défaite, 9 buts marqués et des filets vierges, doivent prendre toutes les mesures afin de ne pas être surpris par des Eléphants qui ne sont pas encore morts.

Une Radio Espagnole favorise le Maroc

La sélection marocaine de football a déjà un pied au mondial 2018 de Russie, grâce à sa victoire sur le onze gabonais (3-0), entraîné par l’Espagnol José Antonio Camacho, samedi dernier à Casablanca, a souligné lundi dernier la radio espagnole privée Cadena Ser.
 Le Maroc a besoin seulement d’un point, lors de son prochain match de qualifications prévu contre la Côte d’Ivoire, pour être présent à nouveau lors d’une phase finale de la Coupe du monde de la FIFA, 20 ans après sa dernière participation à cette compétition (France 1998), ajoute Cadena Ser sur son site web.
Pour le média ibérique, la star de match a été l’attaquant Khalid Boutaib, auteur d’un hat-trick, mettant en exergue aussi la prestation du sociétaire du CD Leganés (D1 espagnole), Noureddine Amrabat.
Au classement du groupe, le Maroc devient leader (9 pts) à une longueur de la Côte d’Ivoire 2e et à quatre du Gabon (3e / 5 pts) et qui a été ainsi éliminé tout comme le Mali, déjà hors course pour les qualifications, en étant bon dernier (3 pts).
Top