Ouarzazate: Les élus du PPS se tonifient les connaissances

Dans le cadre du programme de formation continu en direction des élu(e), à travers les régions du territoire national, l’association démocratique des élus progressistes (ADEP) poursuit cette série formative, en parfaite collaboration avec les sections provinciales du PPS.

Samedi dernier, une délégation de l’ADEP, conduite par Karim Tej, président et membre du bureau politique du parti s’est rendue aux confins du sud-est marocain, plus précisément à Ouarzazate où la section de la province tient cette session de formation. Une soixantaine de conseillers communaux dont des présidents, venus de nombre de recoins de la zone et des provinces voisines, telle Tinghir et Zagora, était de la partie.
Après s’être félicité de la présence notoire de tous les élus présents, le secrétaire provincial, Mohamed Bengiri a passé la parole à Karim Tej, membre du BP et président de l’ADEP pour mettre en exergue le rôle dont se charge l’association par rapport au relèvement et à l’accompagnement de la mission des élus a accomplir leur tâches dans les conditions optimales. L’intervenant n’a pas manqué non plus de mettre l’accent sur les contraintes que rencontrent les conseillers pendant leur travail, en termes de procédures et de lois en vigueur, tout en exhortant l’assistance de se mettre à l’action pour mieux se préparer aux prochaines échéances qui s’annoncent de plus en plus ardues.

Pour sa part Mohamed Aït Lyazid, président de la municipalité de Taznakht, s’est étendu sur les acquis de son expérience, à la tête de cette commune territoriale, tout en révélant également les embûches qui surgissent sur son parcours. Il passa en revue les exigences dont le conseil se devra s’acquitter pour être au diapason des attentes des populations de la commune, en manque de moyens les plus élémentaires.

Ce pertinent exposé empreint de franchise et d’objectivité à fort servi de leçon pour les conseillers, du fait du cumul impressionnant de l’orateur, en matière d’expertise communale et de savoir faire du domaine qui nécessite aussi beaucoup de patience et de tact vis-à-vis des citoyens.

Pour sa part, Mohamed Kacha, président de la municipalité de Boumalne Dades et récent président de la coordination provinciale de Tinghir de l’ADEP, a rapporté son bilan fort éloquent, à la tête de la commune dont il est à charge. D’autre part, il s’attelle à la mise en avant du rôle décisif des communes territoriales dans le développement local, à travers des démarches et des mesures, en étroit respect de la charte communal.

Cette tâche, enchaîne-t-il, n’est pas du tout aisé, puisqu’elle s’adresse tout d’abord à combler les besoins et les aspirations des  citoyens et à s’occuper de l’aménagement et la refonte de la commune, au niveau des accès, de l’eau potable, de l’éclairage, de l’espace vert, des aires de repos, des souks…

Après quoi, Mamoune Zakrouj, ingénieur urbaniste a donné un pertinent exposé sur son expérience en tant que spécialiste de l’usage des techniques des matières locales et a rendu un fervent hommage aux efforts consentis par le SG Nabil Benabdallah au niveau de son attachement à décréter des lois dans ce sens. Dans le même ordre d’idées, Fatima Zohra Barassate, membre du bureau politique du parti s’est penchée sur le rôle du parlement dans ce sens et la manière dont les commissions fonctionnelle traitent les thématiques ayant trait aux travaux des conseillers communaux, ainsi que la participation politique des femmes.

Enfin, Omar Bahmane, président de la commune urbaine de Lakhssas et coordinateur régional de l’ADEP a également présenté sa brillante expérience à la tête de cette commune qui, avec des moyens très limité, il a pu accumulé des acquis importants à la commune, grâce à sa persévérance et surtout sa connaissance profonde des rouages de l’administration aussi bien au niveau central que local.

Au terme de ces communications qui ont été suivies par un débat exhaustif mettant en valeur la justesse et l’efficience de l’approche prônée par le parti relative à la politique de proximité ou encore d’enracinement, l’assistance à procédé à l’élection du camarade Mohamed Aït Lyazid, en tant que coordinateur provincial d’Ouarzazate de l’association démocratique des élus progressistes. D’autre part, il a été constituée la coordination du secteur de la santé du parti dans la même province, avec à sa tête Dr Jamal Oumlal.

Saoudi El Amalki

Related posts

*

*

Top