Vague de chaleur : Quels impacts sur la santé?

Selon les prévisions diffusées par la Direction de la météorologie nationale (DMN). Le Maroc devrait connaître une vague de chaleur qui concernera certaines régions du pays, particulièrement celles du sud et sud-est. A cet effet le ministère de la santé recommande aux citoyens à prendre les précautions nécessaires, notamment pour les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et malades, en buvant suffisamment d’eau pour éviter toute déshydratation du corps.

Le thermomètre grimpe

Selon la Direction de la météorologie nationale (DMN),  les prévisions pour la semaine du 9 Juillet au dimanche  15 Juillet seront marquées par  des températures en légères hausses 17 à 22 degrés sur les reliefs, de 23 à 28 degrés sur l’Oriental, le Tangérois, le Rif et le Nord et des provinces Sud et près des côtes, et sensiblement plus élevées 28 à 33 degrés sur le Saiss, la vallée de Moulouya, les plaines Nord et Centre, et chaleurs fortes 33 à 38 degrés sur les versants Sud-est  , et caniculaires de 38 à 42 degrés et plus sur les extrêmes Sud et Sud-est du pays , se sont naturellement des prévissions.

Quoiqu’il en soit , et face à la chaleur de l’été ,  il s’agit de faire preuve de vigilance ,  d’assurer une  prévention efficace (rafraîchir, éventer, hydrater ..) particulièrement  les bébés, les jeunes enfants et les personnes âgées  qui sont très vulnérables en cas de fortes chaleurs.

Quelles sont les personnes à risque ?

Face aux fortes chaleurs, notre corps ne réagit pas de la même manière, mais en fonction de notre âge, notre poids, nos capacités physiques, notre état de santé … Les personnes les plus sensibles sont celles qui présentent déjà une fatigue physique en temps normal mais également celles qui sont fragiles du fait de leur âge. C’est le cas des bébés, des jeunes enfants et des personnes âgées. Le danger est que toutes ces personnes ne se rendent pas toujours compte des risques qu’elles encourent et ne peuvent prendre elles-mêmes les mesures nécessaires pour leur santé.

Les bébés sont extrêmement sensibles à une forte chaleur. En effet, leur croissance n’étant pas terminée, leur corps n’a pas encore tous les atouts pour se protéger.

Il est utile de savoir que la chaleur expose les nourrissons et les enfants en bas âge à la déshydratation et au coup de chaleur.

Avant l’âge de 4 ans, ils sont particulièrement sensibles aux coups de chaleur, car ils ont du mal à réguler leur température interne par la transpiration et leurs réserves en eau sont assez faibles.

En outre, les bébés et les jeunes enfants ne peuvent pas exprimer leur sensation de soif et se réhydrater ou se mettre à l’ombre seuls. Lorsqu’il est laissé dans un véhicule chaud, la température du corps d’un petit enfant peut augmenter trois à cinq fois plus vite que celle d’un adulte.

Les fortes chaleurs peuvent représenter de grands risques pour la santé des enfants. En effet, les élévations de températures, avec un thermomètre à 44 ou 47 °C, peut provoquer facilement des coups de chaleur et la déshydratation voire la mort.

La dégradation de l’état de santé de l’enfant peut être rapide, les signes  sont la fièvre, une pâleur anormale, une somnolence ou au contraire une agitation inhabituelle. L’enfant a très soif (il réclame à boire souvent) et il peut même perdre du poids.

Les personnes âgées sont également parmi les plus fragiles face  aux fortes chaleurs. Leur organisme s’affaiblit avec le vieillissement, tous les automatismes de défense du corps sont lents.

Le réel danger est que les seniors perdent la sensation de soif et la souffrance due à la chaleur n’est alors révélée que lorsqu’ apparaissent les premiers symptômes du coup de chaleur.

Prévenir le risque de déshydratation

L’eau est un élément essentiel à notre bonne santé, celui-ci est constitué selon l’âge de 80% (chez le nourrisson) à 55% (chez le sujet âgé) d’eau.

L’apport hydrique quotidien doit être en moyenne de 30 ml par kg de poids et doit être augmenté en cas d’activité physique ou de forte chaleur. Cet apport doit comporter 1 litre à 1,5 litre de boisson (eau) et une consommation d’aliments comme les fruits et les légumes qui sont composés de 80 à 95 % d’eau.

Les aliments apportent environ 1 litre d’eau par jour. Il faut donner à boire aux enfants abondamment en cas de fortes chaleurs comme c’est le cas en cette période ou si l’enfant présente une fièvre.

Ne les laissez jamais même pour quelques minutes dans une voiture au soleil et cherchez le frais et l’ombre en été. Les mêmes conseils s’appliquent aux personnes âgées qui doivent boire régulièrement par petites quantités des boissons régulièrement au cours de la journée.

Pour les adultes, quand il fait chaud, buvez abondamment et régulièrement tout au long de la journée et non pas uniquement lorsque vous avez soif, puisque la sensation de soif est un signe tardif de déshydratation, limitez les sorties et restez au frais.

Le ministère  de la santé recommande aux citoyens des régions ou sévit la forte chaleur notamment ceux résidents dans les provinces du sud, à adopter les bons réflexes leur permettant d’éviter l’impact sanitaire lié à la chaleur extrême, de rester à l’abri du soleil pendant les heures cruciales, soit de 11 h à 20 h, tout en recourant à l’établissement de santé le plus proche en cas de l’un des symptômes suivants. Fièvre, pâleur de la couleur du corps, crampes au niveau des membres et des muscles abdominaux, soif intense ou perte de poids, migraine et nausée.

Ouardirhi Abdelaziz

Related posts

*

*

Top