Droit au but: Le sort crucial!

Décidément, le sort s’acharne sur les l’équipe du Maroc et ses homologues d’Egypte et de Tunisie. De la même façon et à la dernière minute, ils se résignent sur coups de pied arrêtés.

Aussi bien le Maroc que l’Egypte et la Tunisie, lors de la première sortie, leurs adversaires réciproques les surprennent au moment où ils se contentent du nul, après avoir combattu pendant toute la partie. Et puis, sur un coup franc ou un corner, tout est chamboulé, au grand dam de ces équipes qui mettent bien de leur cœur.

 Lundi soir, alors qu’on croyait que les Aigles de Carthage allaient arracher un nul mérité, dame chance a encore fait des siennes, à l’instant où l’arbitre s’apprêtait à renvoyer tout le monde aux vestiaires. Et pourtant, les Tunisiens produisaient un football des plus plaisants. La rigueur tactique était de mise, tout au long de la partie, avec un sang froid surprenant, à l’image de Sassi et Ben Youssef. On sortait des situations cruciales, avec le plus grand calme, aux alentours des buts.

 Devant, Sliti jalonnait, de long en large, l’aire du jeu sans répit. Les grands gabarits des arrières-postes enrayaient les occasions offertes aux Anglais, toujours à l’affût, avec Kane et Lingard, en embuscade. La sortie du portier sur blessure à l’épaule n’a pas du tout pesé sur le rendement de l’équipe cher à Maaloul, puisque son remplaçant était largement à la hauteur de la confiance mise en lui. Mis à part quelques bévues, en première mi-temps, la Tunisie s’est bien comportée.

 Ils ont peut-être pêché par une confiance un peu trop excessive, à l’image du coéquipier qui, au lieu de dégager une balle, à la fin du match, se la fait subtiliser pour un corner gratuit. C’est là où le but fut marqué, suite à un corner fatal. Il va sans dire que l’équipe a été beaucoup gênée par la manière que les Tunisiens leur tenaient tête, par une bonne dispersion sur le champ de jeu et une excellente circulation de la balle. Il a fallu donc attendre les ultimes minutes de la partie pour qu’ils craquent stupidement sur une balle anodine.

Saoudi El Amalki

Related posts

*

*

Top