Centrale Danone: Fusion Absorption de Fromagerie des Doukkala

L’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) vient de viser une note d’information relative à l’opération de fusion absorption de Fromagerie des Doukkala par Centrale Danone. Cette opération, soumise au régime de la fusion renonciation, ne donnera pas lieu à une augmentation de capital. Elle sera proposée aux Assemblées Générales Extraordinaires de Centrale Danone et Fromagerie des Doukkala.

La Fusion vise à créer une synergie entre les structures et les moyens humains, matériels et financiers. La Fusion viendra en outre réduire le coût de fonctionnement et de gestion des Sociétés et permettra une utilisation plus rationnelle de leurs moyens.

L’évaluation des apports faits par Fromagerie des Doukkala aboutit à un actif net de 435 millions de DH. Aussi, la prime de fusion, qui s’élève à 240 millions de DH, sera inscrite au passif du bilan. Par ailleurs, il n’y aura pas d’émission d’actions nouvelles ni d’augmentation du capital de Centrale Danone, car cette dernière détient la totalité du capital de Fromageries des Doukkala. Enfin, la date d’effet de la fusion, aux plans comptable et fiscal, a été fixée rétroactivement au 1er janvier 2018.

Pour les perspectives et la stratégie, Centrale a indiqué que la campagne de boycott a imposé l’urgence de répondre positivement aux revendications des consommateurs marocains et de les réconcilier avec ses produits. Ainsi, conformément à l’engagement pris par Centrale Danone de ne plus faire de bénéfice sur son segment Lait frais, le prix du lait frais Centrale Danone a été révisé à la baisse pour passer de 3,50 DH à 3,20 DH. Pour baisser le prix de son lait frais, Centrale Danone a dû réduire ses coûts, notamment sur la publicité et la promotion. Aussi, Centrale Danone a décidé de commercialiser un sachet de lait demi écrémé de 470 ml à 2,50 DH.

En attendant de mesurer le bien-fondé de cette stratégie, pour la totalité de l’exercice 2018, le chiffre d’affaires prévisionnel de Centrale Danone devrait s’établir à 4.712 MDH en baisse de 27,7%. Aussi, le résultat d’exploitation devrait se situer à 11,5 millions de DH contre 322 millions de DH à fin 2017. Enfin, le résultat net devrait s’établir à près de -500 millions de DH contre 115 millions de DH à fin 2017. Cet écart entre le résultat net et le résultat d’exploitation n’a pas été étayé dans la note d’information, mais vraisemblablement, il s’agit de pertes/dotations non courantes.

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top