La promotion de la créativité féminine amazighe au centre d’une rencontre à Rabat

La créativité féminine dans les différents aspects de la culture amazighe a été le thème d’une rencontre d’étude qui s’est ouverte jeudi au siège de l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) à Rabat, en présence d’une pléiade de chercheurs et de spécialistes.

La cérémonie d’ouverture de cette manifestation culturelle, qui s’étale sur deux jours, a été marquée par un hommage rendu à la styliste spécialisée en couture amazighe, Fatiha Cheikh, ainsi qu’à l’artisane Habiba Ilhou et à l’artiste Rkia Damsiria.

La rencontre vise à promouvoir l’expertise et la créativité féminine et à braquer les lumières sur leur savoir-faire ancestral, tout comme elle tend à souligner que la créativité féminine amazighe n’est pas limitée à des domaines particuliers comme la production de tapis, mais comprend également des champs aussi divers que la littérature, la musique ou la poterie, entre autres.

Dans une déclaration à la presse, le recteur de l’IRCAM, Ahmed Boukous, a affirmé que cette rencontre constitue une occasion pour faire connaitre la créativité amazighe  «qui ne fait pas souvent l’objet d’études», mettant l’accent sur le rôle important joué par la femme marocaine amazighe dans tous les domaines artistiques.

Pour sa part, le Directeur des études anthropologiques et sociologiques à l’IRCAM, Abou El Kacem El Khatir, a relevé que cette manifestation culturelle représente une reconnaissance de la participation des femmes amazighes dans la préservation du patrimoine matériel et immatériel.

Cette rencontre est marquée par la participation de chercheurs marocains de l’IRCAM et d’universités marocaines ainsi que de chercheurs et de spécialistes algériens, réunis dans le but de s’arrêter sur les problématiques majeures de la créativité littéraire et artistique, de dresser un état des lieux dans ces domaines et de passer en revue les moyens à même de promouvoir la culture et la langue amazighe.

(MAP)

Related posts

*

*

Top