Tous les chemins ne mènent pas à Rome… !

Qui dit mieux…

Par Rachid Lebchir

Si le célèbre dicton italien dit que tous les chemins mènent à Rome, le contraire ne convient pas au Raja de Casablanca ayant encaissé une sévère défaite en amical loin de ses bases. Les chemins n’étaient pas bien tracés pour les Aigles Verts qui ont été corrigé par un score sans appel de (5-0), samedi dernier, devant le club italien de l’AS Rome dans le fief de ce dernier au « Stadio Olimpico ».

Ça reste un simple test pour les deux équipes qui se préparent pour la nouvelle saison, notamment pour le Raja qui a un rendez-vous important à négocier dans moins d’une semaine, en l’occurrence la finale de la Coupe arabe interclubs. C’est l’étape la plus importante de l’année après avoir décroché la Coupe africaine de la CAF, le Raja a préféré répondre à l’appel de l’AS Rome pour disputer ce match amical. Mais la défaite, lourde soit-elle, reste pleine de leçons pour les Verts appelés à tirer le maximum de leçons, même si perdre contre une grande équipe européenne, coachée par l’autoproclamé number One, José Mourinho himself, n’est point une catastrophe.

Seulement la raclée de (5-0) a mis à nu la faiblesse d’une équipe rajaouie qui n’a pu que limiter les dégâts. Hormis le premier quart d’heure où le Raja avait plus ou moins dominé le jeu tout en créant des occasions de scorer et ratés d’une manière bizarre, les Verts qui avaient bien la possibilité de mener par (2-0), allaient sombrer par la suite.

Dans l’ensemble, le Raja a joué un match et n’a fait que ce qu’il aurait pu faire comme en a témoigné le coach de l’AS Rome, José Mourinho, qui a reproché aux Verts le manque de la dernière touche devant les filets.  Selon lui, « les joueurs du Raja n’étaient pas mauvais, sauf pour le dernier geste. Et puis le score ne reflète pas la physionomie du match, relativement équilibré, parce qu’il n’y avait pas une grande différence entre les deux clubs sur la pelouse… On a évolué face à une formation rajaouie considérée parmi les plus grandes en Afrique et qui pratique du beau football mais qui reste inefficace dans le dernier geste…», a conclu le technicien portugais qui a souhaité un bon parcours au Raja dans ses prochaines échéances.

Pour sa part, l’entraineur tunisien du Raja, Lassaad Chabbi, qui n’accordait pas grande attention au score, s’est montré satisfait du match durant lequel il a pu essayer certains joueurs auxquels il voulait donner la chance et le plaisir de se mesurer à l’AS Rome, l’une des meilleures formations européennes.

Mais tout cela ne doit pas omettre la nécessité pour le Raja de corriger certaines défaillances et erreurs dans pratiquement tous les compartiments du jeu, aussi bien en attaque, au milieu qu’en défense qui flotte encore et toujours.

D’une autre part, le Raja aurait peut-être évité carrément ce match amical en ces moments de préparatifs de sa finale de la Coupe arabe contre les Saoudiens d’Al Ittihad Jeddah, samedi prochain au Complexe Moulay Abdellah de Rabat.

Un match amical contre une équipe du Golfe de la trempe de Jeddah aurait été plus bénéfique en ces moments précis.

Et que ce soit ici ou là, le Raja a mal préparé son match avec ses joueurs qui étaient en grève, pendant pas moins de 3 jours consécutifs alors qu’ils sont en pleine préparation pour la prochaine saison. Les joueurs qui réclamaient leurs dus n’ont mis fin à leur grève et n’ont repris les entrainements qu’à la veille du départ pour l’Italie, jeudi dernier, c’est-à-dire 2 jours avant le match, après qu’un accord ait été trouvé entre les joueurs et la direction du club, s’agissant de leurs arriérés et certaines primes de signatures non versées.

Et puis, cette grève n’est guère dans l’intérêt du club et ses joueurs qui devront se concentrer sur une seule chose, la finale de la Coupe arabe Mohammed VI, une finale à gagner et non pas à jouer afin d’encaisser une prime colossale de 60 millions de dirhams et espérer régler une grande partie de la crise financière du Raja.

Que faire donc, les ennemis de la réussite sont toujours là avec ces faux problèmes provoqués par certains adhérents et un certain ancien président qui était derrière tous les maux du Raja qu’il a laissé endetté par des milliards du temps de sa présidence voici maintenant 7 ans environ. Sorti hier par la petite porte, il veut aujourd’hui revenir par la fenêtre dans l’espoir de reprendre les rênes du club. Cet ancien président du Raja et ses sbires qui créent toujours la zizanie au sein du club, sont tout simplement en train de jouer leurs dernières cartes avec cette grève provoquée des joueurs après les sit-in et le hirak de certains supporters rajaouis réclamant le départ de tout le monde dont le staff technique et le comité dirigeant. Cet ancien président qualifié par ses sbires de l’homme de l’époque, est allé même à influencer négativement les joueurs grévistes de ne prendre que des chèques personnalisés et non ceux au nom du club… en attendant qu’il puisse revenir pour rectifier le tir et remettre les choses dans l’ordre.

Mais la réalité est autre chose pour cet ancien président qui veut utiliser le Raja comme un tremplin vers ses intérêts dont les élections que le Maroc connait actuellement, puisqu’il se porte candidat à Casa Mer Sultan d’un parti que les Marocains ne votent pas pour lui et qu’ils n’aiment tout simplement pas si on ne veut pas dire autre chose. Croit qui vaudra…

Aussi, cet ancien président qui s’estime au dessus des lois et qui est entrain de porter atteinte, non seulement à son club mais aussi de salir l’image du football national tout en causant le hooliganisme et les violences autour des stades, devra être rappelé à l’ordre…

Le Raja devra exercer ses droits de le poursuivre en justice, lui et tous ces malfaiteurs et autres Hayahas…

Alors que l’essentiel devra être fait et que les coupables soient punis. Que les supporters rajaouis, les véritables et les plus amoureux puissent continuer dans leur soutien à leur club préféré, joueurs, staff technique et bureau dirigeant. Que toutes les composantes du club soient à la hauteur et à partir du rendez-vous prochain à l’occasion de la finale de la Coupe Arabe dans l’espoir d’enrichir le palmarès des Verts avec un autre titre…

Étiquettes , ,

Related posts

Top