Al Omrane dresse son bilan de dix ans

Pour célébrer ses dix ans d’activité au service du développement urbain local, le groupe Al Omrane a organisé, le mercredi 13 décembre 2017 à Rabat, une conférence internationale sur le thème «Habitat, développement urbain et régionalisation : Défis de la durabilité et enjeux de la gouvernance territoriale de l’action publique» en présence du chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani.

Dans son allocution, le chef du gouvernement a rappelé le programme gouvernemental dans le domaine de l’habitat qui entend notamment renforcer et diversifier l’offre en logement, réduire le déficit résidentiel de 50%, poursuivre le programme des villes sans bidonvilles et de la mise à niveau urbaine et continuer à traiter le problème des habitations menaçant ruine. Aussi, il n’a pas manqué de saluer le rôle joué par le Groupe Al Omrane dans la diversification de l’offre en logement et incité le secteur privé à participer, avec un esprit citoyen, au traitement des problématiques dont pâtit le secteur.

En effet, dans la dernière décennie, les investissements d’Al Omrane ont atteint plus de 72,5 milliards de DH. « Le groupe a réalisé depuis sa création 465.000 unités d’habitats sur les 490.000 lancées, ce qui a permis d’améliorer les conditions de logement de plus d’un million et demi de citoyens qui vivaient dans des bidonvilles», a indiqué le président du directoire du groupe Al Omrane, Badr Kanouni. Et de poursuivre : «La holding a réduit sa dette de plus de 85% de son capital physique à 50% en 2017, s’est réjoui M. Kanouni, précisant qu’Al Omrane a participé, dans le cadre du programme public de mise à niveau urbaine et de restructuration des quartiers sous équipés, à l’amélioration du niveau de vie de 5 millions de citoyens». Durant cette même période, le groupe a pu résoudre les problèmes liés à 518 projets sur 985, et l’obtention de 205.000 titres fonciers sur 320.000.En 10 ans, il a également lancé 4 villes nouvelles sur une superficie de près de 4.300 hectares qui devront accueillir à terme plus de 1 million d’habitants. L’investissement global représente à terme 100 milliards de DH.

Pour sa part, Moussa Mara, ancien Premier ministre et ancien ministre malien de l’urbanisme, a loué le bilan des dix années d’existence du groupe Al-Omrane, en mettant en exergue son rôle dans le soutien des programmes de logement et à l’amélioration de l’accès au logement social au Maroc.Il a en outre salué la position dont jouit la holding Al-Omrane en Afrique grâce à son succès institutionnel basé sur la déconcentration et appelé à une coopération entre les autorités marocaines et maliennes, afin d’instaurer les bases d’une croissance urbaine africaine commune. A ce sujet, Saâd Eddine El Othmani a confirmé que plusieurs pays africains tirent profit de l’expérience du Maroc en matière d’habitat, et ce dans le cadre de la politique africaine du Royaume. Toutefois, le chef de gouvernement a martelé que le logement social ne doit pas être objet de spéculation ou profiter à des personnes ne remplissant pas les conditions nécessaires. Il a appelé ainsi à mettre en place une nouvelle approche pour remédier aux dysfonctionnements constatés dans ce cadre et à élargir le champ des bénéficiaires de ce type de logement.

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top