Aspirer à la synchronie nationale!

Tout au long de ce mois qui rend ses ultimes soupirs, notre pays aura écrit une nouvelle page empreinte de patriotisme sur tous les plans. Les égarements perfides des ennemis de la cause nationale auront déclenché, sans nul doute encore une fois, une détonation de sensibilité passionnée à l’égard de la Nation, aussi bien au sein des compatriotes internes que chez leurs homologues du monde.

Ainsi, on aura affectionné, non sans exultation, le cordon consensuel par le biais duquel notre pays approche le traitement de la question de son intégrité territoriale. Cette symbiose immuable entre toutes les composantes se traduit par la sérénité de l’âme et la loyauté du principe qui convainquent son entourage pluriel et décontenancent son rival atterré. Il est bien évident que lorsqu’on est détenteur d’un Roi aussi éclairé et subtil, en phase avec un peuple si ardent et téméraire, le tout imbu de fidélité aux valeurs universelles et aux lois suprêmes de l’humanité, on ne peut que se réjouir de la grande Nation qu’on est, face à la petitesse des esprits.

En un mois, le Maroc aura encore rappelé au monde entier de quel bois il se chauffe quand il est question de se recroqueviller les rangs autour des idéaux du dévouement à l’appartenance. Sa diplomatie se déploie sur la scène internationale, avec doigté et circonspection, ralliant, de ce fait,  une kyrielle de bretelles consulaires sur le sol des provinces sahariennes. Le fameux transit d’El Guergarate s’érige désormais, en réelle chenille de développement réciproque après être exposé aux agressions saugrenues de la part des brigands et des trafiquants…

Cette Nation-là qui donne la preuve d’être à jamais au diapason des grands rendez-vous de la lutte pour l’unité nationale, ne mérite-t-elle pas meilleur sort aux plans de la justice sociale et spéciale, de la liberté individuelle et collective, du progrès de son économie, de la dignité et de la prospérité de sa population en particulier la plus démunies? Il est insensé d’avoir un si merveilleux pays de cette qualité patriotique, de ce loyalisme authentique, de cet attachement symbiotique de la Royauté et du Peuple et de l’historicité séculaire de brassage unifié, sans que ce potentiel unique en son genre ne soit couronné voire gratifié de prééminence de choix dans l’échiquier universel!

Cette dichotomie saillante que le pays traîne depuis déjà très longtemps, par une armure de gabegies en termes de gestion des politiques publiques et de dépravations à la pelle au niveau des rouages administratifs et judiciaires, ralentit férocement l’évolution et hypothèque cruellement cette notoriété nationale dont le pays jouit auprès de toute la planète.

Certes, on ne peut s’attendre au dénouement escompté avec l’actuel exécutif en déconfiture déconcertante ni encore avec le présent projet loi de finances, en deçà des attentes du peuple marocain… Toutefois, on espère que ce nouveau déclic qu’on vient d’amorcer dans la zone tampon, lié aux leçons retenues pendant la crise ardue de la pandémie aideront à tourner cette page biaisée et parer des lendemains enchanteurs.

Related posts

*

*

Top