Une clôture éclectique

Visa for music s’est clôturée de manière éclectique aux rythmes du groupe Kasba, groupe maroco-néerlandais qui mélange sonorités musicales nord-africaines et occidentales.

C’est avec le talentueux Farid Ghannam et le groupe Raina Rai, que ce salon dédié à l’univers de la musique a mis fin à sa quatrième édition. Une édition qui a tenu toutes ses promesses à l’instar des précédentes. Quatre jours d’échanges, de conférences, d’ateliers, de meetings, mais aussi de showcases au plaisir des mélomanes et férus de la musique. Au théâtre national Mohammed V, trois concerts ont été livrés samedi 25 novembre en clôture de ce salon.

A cette occasion, le groupe Kasba a fait vibrer le public venu nombreux découvrir son nouveau projet. Kasba a renoué le lien avec ses admirateurs en mettant du feu sur scène. Les mélomanes présents ont dansé au rythme de leur musique enracinée et puisée dans la culture gnawa, rai ou reggada.

Entre les musiques chaabie, réggada, gnawa, le groupe a fait un mélange de rythmes raffinés et fins.

Le jeune chanteur Farid Ghannam a quant à lui dévoilé sur scène et en exclusivité son projet artistique. Le chanteur, qui s’est lancé depuis des années dans une carrière musicale solo, a charmé le public du Visa for music avec un projet musical novateur et créatif. Avec une musique mêlant rythmes de jazz, pop, musique gnaoua, Farid a fait voyager son public. Très attendu, le groupe Raina Rai a enflammé les amoureux des rythmes rock et rai.

Pionnier du rai moderne, le groupe a sorti il y a 16 ans son dernier album intitulé «bye bye». Le salon a en effet été l’occasion pour les professionnels du milieu et le public de découvrir les nouveautés du groupe.

M.N.Y

Related posts

*

*

Top