Cinéma articles

SAR le Prince Moulay Rachid préside un dîner offert par SM le Roi

SAR le Prince Moulay Rachid préside un dîner offert par SM le Roi

Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, Président de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech, a présidé, samedi, un dîner offert par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, à l’occasion de l’ouverture officielle de la 20ème édition du Festival International du Film de Marrakech. A son arrivée au Palais

La grand-messe clôt en apothéose

Festival international cinéma et migration Agadir-Saoudi El Amalki «La photographie, c’est la vérité et le cinéma c’est vingt-quatre fois la vérité par seconde !», avait bien dit Jean-Luc Godard, l’une des pièces maîtresses de la triplette de la nouvelle vague à savoir, Truffaut-Chabrol-Godard. Le cinéma qui narre la vie rocambolesque de la diaspora en dit

Le film hongrois «Six Weeks» remporte le Grand Prix

16ème édition du FIFFS Le Grand Prix du Festival international du film de femmes de Salé (FIFFS) a été attribué, samedi soir, au film Hongrois « Six Weeks », de la réalisatrice Noémi Veronika Szakonyi, lors d’une cérémonie qui a rassemblé de nombreuses figures du cinéma arabe, africain et international, venues célébrer la créativité cinématographique féminine. Marquée

« Soleil de Printemps », le film événement de Latif Lahlou

Restauré par la Cinémathèque marocaine DNES Mohamed Nait Youssef « Soleil  de Printemps » ou  « Chams Ar-rabiî » (1969),  long-métrage signé par le grand cinéaste marocain Latif Lahlou, a été projeté, vendredi soir, lors de l’ouverture de la 23ème édition du Festival National du Film de Tanger. Ce fut un évènement, un instant fort plein d’émotions, de nostalgie.

Le Sultan Abdelaziz… premier cinéaste marocain ?!!!

Histoire du cinéma au Maroc Mohammed Bakrim Il y a, nous apprend Jacques Rancière, philosophe de l’esthétique, deux manières de «nouer» le rapport cinéma et histoire : «en faisant de l’un des ces termes, l’objet de l’autre». Qu’en est-t-il du cinéma marocain sur cette double piste ? On peut dire qu’il s’intéresse de plus en plus  à

Vers une légitimité culturelle

Cinéma marocain Mohammed Bakrim Ahmed Bouanani a défendu très tôt l’idée d’un cinéma marocain qui puise dans la tradition et les pratiques culturelles populaires Autour du cinéma marocain, avec son actualité récente, se posent des enjeux de nature diverse : économiques (la question du marché intérieur) ; sociétaux (le traitement de certains thèmes sensibles) ; et surtout culturels

Briser le rétroviseur…

A l’affiche : Malikates de Yasmine Benkiran Mohammed Bakrim Si on était en Egypte, pays où les différents corps de métiers affichent une grande frilosité à l’égard de l’image que le cinéma véhicule d’eux, le film Reines/Malikates de Yasmine Benkiran aurait été poursuivi en justice par les épiciers traités par le film comme « agents de la

Top